blog de yves le mestric
 

La monnaie, l'argent du travail et la tronche de la crêmière

Le président.fr, riche en promesse et pauvre en résultats, fustige régulièrement la BCE pour les taux de l' trop élevé / au $. On a bien vu que les taux directeurs sont souvent une conséquence de la cotation des entreprises - de leur capacités de financement donc. Plus intéressant, une analyse de Patrick Artus dans Challenges, montre que les taux ne peuvent baisser car ils sont une conséquence de l'épargne élevée en zone euro - qui font monter les cours. Egalement, on constate que ce sont les français qui épargnent le plus, et par la favorisent le plus la hausse des cours tout diminuant la part disponible pour la consommation (le pouvoir d'achat).
 

Robert Prechter, un économiste hors norme

"Ancien de Merrill Lynch, Robert Prechter est un adepte de l'influence de la psychologie de masse sur les marchés. Il base ses analyses sur la théorie économique des vagues, développée dans les années 30 par Ralph Nelson Elliott."
Extrait du JDN
 

Lire rapidement un bilan

exercice délicat que d'éplucher et comprendre les points forts de ce document. Le site societe.com, qui publie des résumés de résultat des entreprises vient de rajouter une petite analyse indispensable.
 

Quelques chiffres de l'état de l'état français

Les publications régulières de la presse fourmillent de tableau et de données diverses. Il est intéressant de faire quelques recoupement en vu de synthèse constructive. Voici quelques tableau issus de Challenges et de Alternatives Economiques.
 

La croissance et les discours

Alors que les experts économistes prédisent une croissance de 1,8% en France, le gouv.fr s'acharne à se baser sur sa prévision de 2,25% en affichant une volonté de discours "d'aller la chercher".
Basée sur l'effet d'annonce, la méthode sarkozienne, du "dit c'est fait", lorsque les feux médiatiques n'éclaireront plus l'économie, la faible croissance sera toujours là et plus personne n'en parlera. Le décalage entre annonces volontaristes et réalisations sur le terrain est l'appanage du gouv.fr depuis des générations (au moins). Avec Sarkozy.fr, l'effet est démultiplié. Petite mise au point.
 

Entreprises responsables

Sous cette appellation, nombreux doivent se demander de quelles entreprises peut-on parler. Pour ma part, j'y mettrai Alcoa (aluminium), General Eletric (conglomérat industriel), DuPont (chimie), Caterpillar (matériel de chantier), BP America (pétrole) et Lehman Brothers (finances). Non pas que je cataloguerais ces sociétés de manière arbitraire (pays d'origine, CA etc), mais en fonction de ce qu'elles font. Et en plus ce ne sont rien que des entreprises américaines.
 

Du jus de pétrole dans ses épinards

Depuis l'augmentation des prix du pétrole, les mouvements de marchés s'accentuent et créent des déséquilibres qui vont se promener du reservoir de notre voiture jusqu'à notre assiette. A l'avenir, pour illustrer les fin de mois agréables, il faudra peut-être dire "du jus de pétrole dans ses épinards".
 

La restriction de certains marchés, ou le principe d'externalité appliqué

Dans le magazine L'entreprise, un article indique que "Les Européens sont favorables à 53 % à des restrictions dans plusieurs domaines de la sphère privée". Ils voudraient interdire "la cigarette, le 4 x 4 en ville, la vitesse sur l'autoroute, les confiseries et boissons gazeuses à l'école !" En fait tous les éléments qui ont une influence néfaste sur autrui sans que ce dernier n'en obtienne un quelconque dédommagement. Cette conséquence correspond au principe d'externalité négative.
 

Wal Mart en Allemagne

Alors que Wal Mart est soit un modèle pour certain, ou plutôt un repoussoir pour d'autre (cela dépend de la face de l'entreprise que l'on regarde), son récent échec en Allemagne se tournait automatiquement vers la structure trop rigide du droit du travail dans ce pays. Raccourcis prenant racine dans les idées reçues, cet échec met en cause directement le management de l'entreprise, cette dernière s'adaptant parfaitement aux différents droits du travail des pays dans lesquels elle s'intalle.
 

Wal Mart : un modèle ou une horreur ?

Alors que lors de la dernière campagne présidentielle américaine, le candidat républicain louait le modèle de cette chaine de distribution comme un exemple de réussite industrielle et commerciale; le candidat démocrate, lui, le dénonçait comme un destructeur du tissu social ne respectant pas son role envers les travailleurs américains. Les récents échecs de Wal-Mart en Allemagne et en Corée du Nord explique un peu cette machine à gagner de l'argent ... pour ses gérants.
 

Capital risque et flexibilité : l'énergie du futur

Alors que face à la monte en puissance des pays émergeants, les spécialistes, et non des moindres (stigltz, freidman etc) indiquent la voie à suivre dans l'innovation, les spécialistes des nouvelles technologies investissent dans les nouvelles technologies.
 

Kyoto et les nouveaux marchés de l'énergie: l'ourobouros français

Alors que la france annonce la création de pole de compétitivité, l'investissement se fait dans des projets étrangers. La réflexion tant sur le protocle de Kyoto que sur celui de l'agenda de Lisbonne, relève en france, que de l'activité multi-séculaire de l'intellectuel: la métadone des politiciens.
 

La der des der

La poste va perdre dans un avenir proche son monopole sur les plis ordinaire (moins de 50 gr), conséquence de l'ouverture des marchés en europe. Bien évidemment, les syndicats ont appelé à divers mouvements d'actions et à d'inévitables grêves avec le lot d'inconvénients pour les usagers (clients?).
 

Petite synthèse sur les PME et les TPE

Avec les derniers éléments qui me sont entrés dans la tête et quelques (saines) lectures, le statut et le fonctionnement des PME et des TPE me semblent plus clair. Une synthèse s'impose.
 

Justice Bretonne

Suite à l'évènement Siemens BenQ, la situation des télécom en Bretagne ne cesse d'empirer. Si jamais cette activité venait à disparaitre, quelle serait la justice sociale en Bretagne ?
 

Justice sociale

Alors que Siemens avait vendu sa filiale de téléphone mobile à BenQ (qui monte, mais pas avec cette activité); cette dernière vient de déposer le bilan. Parallèlement, les dirigeants de Siemens voulaient s'augmenter de 5 millions d'€. Tout le monde est monté aux créneaux en Allemagne : IG Metall, le célèbre syndicat, Angela Merkel, etc. Bilan : les dirigeants de Siemens ne seront pas augmentés et les salariés de BenQ mobile se verront attribuer une enveloppe de 35 millions d' pour leur reclassement.
 

Le neuf sort sa maxi-box

easy neufAvec son "easy9", Leneuf veut proposer aux réfractaires à l'informatique, un PC avec accès internet en location.
 

Site sympa pour les données et la veille à l'international

Sur le site Interex, on trouve beaucoup d'informations sur (au moins) 84 pays associé à de nombreux services.
 

Un impôt unique pour les TPE

Renaud Dutreil aurait dans ces cartons un projet d'impôt unique pour les TPE. Cela va plutôt dans le bon sens, celui de la simplification de l'énorme machine administrative.
 

Quelques chiffres sur les franchises

Une franchise, repose très souvent sur un modèle qui marche et dont le propriétaire, ou le créateur le propose en modèle à dupliquer. Ce qui permet de bénéficier de réelles opportunités tout en ayant un business plan sur mesure.
 

Free, la fibre qui valait 1 milliard

fibre optiqueFree vient d'annoncer son intention de poser ses propres fibres optique des centraux téléphonique vers les habitations. Ca coutera 1 milliard à l'opérateur alternatif, il n'y en aura pas pour tout le monde, car Free prévoit de càbler 4 millions de foyer (sur 25 M, soit 16%) et ça durera jusqu'en 2012.
 

Class action ou pas ?

Suite à mon post du 05 juin sur Free et les procès, le club d'entrepreneurs entreprises35, dont je suis proche publie dans sa newsletter, une note du medef concernant les class action
 

Le PDF d'Adobe attaqué par Microsoft

Alors qu'Adobe propose son format de fichier PDF depuis des années avec une formule très simple et rémunératrice : lecteurs gratuit, encodeur (très) cher, Microsoft prévoit d'intégrer un format concurrent, le XPS, de manière assez profonde dans le nouveau Vista et dans la nouvelle suite Office 2007
 

Xavier Niel, le Darwin des telecom

Un article de L'expansion explique le positionnement de Free sur le marché des télécom. Souvent qualifié de "trublion" ou de "franc tireur", il est vrai que l'esprit maison est 100% tourné vers l'innovation autant au niveau technique qu'au niveau de l'évolution des marchés. A moins que l'un ne soit que l'évolution de l'autre.
 

Brainstorming sur les taxes sur les salaires

Pour créer de l'emploi, les têtes pensantes sont toujours prêtes à se brainstormer pour trouver des idées, au risque de ce fouler la tête.
 

Quand les grands du web font des remous...

Google, Dell, Yahoo, Microsoft, Ebay, Skype, le marché des TIC est en perpétuelle évolution. Ce qui convient à tous ceux qui aime changer de paysage sans se déplacer.
 

La réaction de Dell a été rapide : AMD

Suite à ma note de jeudi 18, la réaction de Dell ne s'est pas faite attendre. La phrase "Ce ne sont pas les plus gros qui mangent les plus petits, mais les plus rapides qui mangent les plus lents" prend, ici toute son ampleur. Dell n'est pas numéro 1 pour rien.
 

Mark Hurd et HP prennent des parts de marché sur Dell

Après l'achat de Compaq, HP semblait en piteux état. Mais M. Hurd à repris les choses en main et ça marche. Ce qui montre par la également qu'en info, rien n'est jamais joué d'avance.
 

Retraites et évolutions à venir: correctif

Si on veut voir loin, il faut une bonne vue.

 

RoHS, une petite bête qui modifie beaucoup de chose

Alors que j'effectuais mes amplettes à Taiwan pour mes clients industriel préférés, je tombai sur une hausse des prix dàâ à un nouveau rongeur : RoHS.

 

Les évolutions à venir

Lors de la réunion PLATO de hier soir, nous avons étudié la statégie d'entreprise et une info de taille m'a frottée les oreilles: l'évolution de la démographie.

 

Bonne nouvelle: la Chine s'enrichit

Les chinois sont payés trop cher, les entreprises peinent à trouver des employés payés au rabais.